La Guerre Tombée du Ciel

Auvergne-Rhône-Alpes

seconde Guerre mondiale

À quatre ans d'intervalle

Entre ces deux clichés pris sur l’aérodrome de Lyon-Bron, quatre années se sont écoulées. Assez de temps pour laisser l’adjudant Durant, pilote du Groupe de Chasse GC III/9, quitter des lieux qui recevront une pluie de bombes par les B-17 de l’USAAF le 30 avril 1944. 

Base de Lyon-Bron, fin avril 1940, il y a quatre-vingts ans : l'adjudant Durand, 2e escadrille du GC III/9,  pose sur son Bloch MB 151 n°118, immatriculé Y-605 et codé « 5 », avant le départ pour une patrouille.  

Quatre ans plus tard, même endroit; à 10h41 les premières bombes des B-17 de l'USAAF s'abattent sur l'aérodrome de Lyon-Bron occupé par la Luftwaffe. Le cliché est pris depuis l'un des quadrimoteurs américains. L'événement est assez important pour que nous lui réservions un chapitre dans notre ouvrage. À noter qu'au même moment, le terrain de Clermont-Aulnat subit le même sort.